Un dernier derby sur la route des Gothiques

Trois semaines après avoir enfin remporté un derby face aux Dragons, les Gothiques se rendent à Rouen pour un quatrième et dernier affrontement en saison régulière.

Une rivalité qui n’en finit plus

Le 30 décembre dernier, Amiens créait la sensation en étant la deuxième équipe du championnat à faire tomber Rouen. Depuis, les Dragons ont souffert, ont chuté une troisième fois mais ont certainement coché cette date du 18 janvier comme une revanche. « Ca va être spécial. Ils vont nous attendre de pied ferme, c’est sûr et certain ! Il faut encore montrer que l’on est capable de jouer contre n’importe quelle équipe« , annonce Pierre-Maxime Poudrier.

Arrivé cet été en provenance de Trois-Rivières, le Québécois connaissait la rivalité entre Rouen et Amiens avant même d’arriver en Picardie. « Mais je la connaissais de l’autre côté, par mon père (ndlr : Serge Poudrier, grand nom du hockey Rouennais), explique-t-il. Maintenant je la connais du côté d’Amiens ! Les rivalités au hockey, c’est bonbon, autant pour les partisans que pour les joueurs. Ce sont des matches que l’on veut jouer, où tout le monde est dans le match, et c’est vraiment le fun à jouer. »

La clé du match chez les Gothiques ?

Une rivalité qui s’apprend également dans le vestiaire, à travers des joueurs comme Romain Bault ou Henri-Corentin Buysse. « Les gars originaires d’Amiens, quand tu joues contre Rouen, tu le sens tout de suite que c’est différent, explique Poudrier. Ils les détestent le temps d’un match et il y a le feu dans les yeux avant de rentrer sur la glace. Ce sont des gars vraiment facile à suivre quand ils sont comme ça. »

Et pour sortir victorieux d’un deuxième derby, les Gothiques ne devront compter que sur eux-même. « Ça ne tient qu’à nous. Si on y va avec le plein d’énergie et que l’on travaille comme d’habitude, on aura nos chances de faire quelque chose, détaille Spencer Edwards. C’est aussi simple que ça. Ils savent qu’on est une équipe travailleuse, on va là-bas pour le montrer et je ne pense pas qu’ils nous prennent à la légère maintenant ! »

Un état d’esprit conquérant pour un dernier derby qui sent la poudre, voilà qui peut promettre de très belles envolées à l’Île Lacroix, demain soir, face à des Rouennais plus revanchards que jamais, à n’en pas douter.

Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

ROUEN – AMIENS

Trente-neuvième journée avancée de Synerglace Ligue Magnus,

Vendredi 18 janvier, à 20h00,

L’Île Lacroix, Rouen,

Arbitrage de MM. Hauchart et Garbay assistés de MM. Caillot et Douchy

Laisser un commentaire