Rouen a relancé la machine à gagner

Champion de France deux fois sur les trois dernières saisons, le Rouen Hockey Elite s’est largement replacé comme la meilleure équipe en France. Présentation du meilleur ennemi de l’Amiens Hockey Elite.

Recrutement de qualité

A Rouen, la victoire est dans l’ADN du club. Et lorsque le titre a échappé aux Dragons deux années de suite, en 2014 et 2015, une légère crise a commencé à s’installer. Les dirigeants normands se sont alors réveillés, et Rouen a retrouvé sa place comme meilleure équipe de France en 2016, et en avril dernier en balayant l’armada grenobloise en finale, quatre manches à zéro.

Une grande partie de cet effectif qui a presque tout balayé sur son passage en playoffs a été reconduite, et quelques retouches ont été faites pour améliorer encore l’escouade Dragons. Et quelles retouches ! Défenseur aguerri de Liiga, l’élite finlandaise, Mäkinen a posé ses valises sur les bords de Seine avec son compatriote Koivisto, attaquant qui compte trois cent cinquante matches de Liiga au compteur, et un titre lors de la saison passée avec Oulu.

Performances européennes remarquables

Autre gros nom à arriver à Rouen, Michel Miklik et son CV impressionnant. Cent sélections avec l’équipe nationale slovaque, deux-cent onze matches de KHL, et cinq cent vingt-neuf en Extraliga Slovaque. Dernière recrue « clinquante », Mathieu Brodeur compte, quant à lui, trois cent dix-huit match d’AHL, et cent quatre-vingt cinq en ECHL. Du très lourd pour un effectif qui ne veut pas se contenter de la Ligue Magnus.

Engagés en Champions Hockey League, les Dragons ont réalisé quatre premières prestations de très haut niveau. Preuve en est, le champion de Finlande en titre a été fortement bousculé lors de sa venue à Rouen et a dû s’employer pour s’en sortir avec une victoire étriquée (2-4). Déjà battus d’une courte tête à Mountfield (2-3), les Rouennais ont toutefois réussi l’exploit de battre les Tchèques à domicile (2-0) et peuvent croire à une qualification historique pour la phase finale.

Rouen ne semble pas jouer dans la même cour que le reste du championnat, exception faite de Grenoble et son recrutement XXL. Les Dragons doivent cependant se méfier de ce derby des plaines, un match toujours différent, face à une équipe d’Amiens revancharde des déconvenues subies face aux Normands la saison passée.

Le joueur à suivre : Alex Aleardi

Deschamps, Roy, Langlais, Ritz… Parmi l’effectif pléthorique des Dragons, il était compliqué de sortir un nom. Mais notre choix s’est porté sur Alex Aleardi. Arrivé en Normandie en cours de saison 2017-2018, l’Américain a dynamité la Ligue Magnus. Capable d’être un buteur hors pair mais aussi un passeur d’exception, Aleardi est un joueur offensif tenace, agressif, qui ne lâche jamais et doté d’un bagage technique impressionnant pour un joueur du championnat de France. Véritable métronome et dépositaire du jeu en compagnie de Nicolas Deschamps, il était très certainement le meilleur joueur Rouennais lors des playoffs de l’an passé, conclus par un quinzième titre pour les Dragons. S’il parvient à garder son calme et ne se fait pas pénaliser, il sera sans aucun doute le danger numéro un de Rouen lors du derby des plaines demain soir, au Coliseum.

Adrien ROCHER

Laisser un commentaire