Romain Bault : « On a besoin de nos supporters »

Cadre indéboulonnable du vestiaire d’Amiens, Romain Bault est revenu sur le début de saison compliqué d’Amiens, la victoire à Lyon et fais un appel aux supporters des Gothiques.

Romain Bault, qu’elle fait du bien cette victoire à Lyon !

C’est sûr que ça fait du bien. C’est une victoire que l’on est allé chercher en équipe, avec la manière ! J’espère que c’est pour lancer notre saison et je pense que si l’on continue à jouer comme on l’a fait à Lyon, ça devrait bien se passer. Pour l’instant, on a une victoire, ça remet le sourire, ça redonne confiance au groupe, mais il ne faut pas s’enflammer. Ca va être une saison dure, on va jouer des équipes qui se sont bien renforcées aussi. Il faut être sur le qui-vive dès le départ, et ne pas se laisser embarquer dans un faux-rythme.

Il ne faut pas que ce soit l’histoire d’un match, on attend de la régularité maintenant…

C’est ça. On sait que ça a été dur pour nos supporters comme Mario (ndlr, Richer) l’a dit, mais c’est le sport. Qu’ils soient déçus, c’est compréhensible, qu’ils le soient parce qu’on a très mal joué contre Gap, c’est normal, mais on a besoin de nos supporters aussi, c’est notre septième partenaire sur la glace. Il faut qu’ils soient là, qu’ils nous encouragent, qu’ils continuent à croire en nous parce qu’on a besoin d’eux.

Vous n’avez pas digéré les sifflets à la fin du match contre Gap ?

C’est toujours un peu compliqué, parce que l’on se dit que l’on est toujours dans le début de saison. Oui, on a perdu, mais je pense que maintenant il faut digérer tout cela, et que le public vienne avec l’intention de nous encourager.

Il y avait tout de même des choses qui piochaient…

C’est vrai que l’on avait quelques absents sur le match, et ce sont des joueurs qui sont importants dans le groupe. Je pense que quand on va être au complet, ça va nous faire du bien de retrouver nos partenaires, et il faudra que ça tourne. La mayonnaise a pris un peu plus tard que la saison dernière, malheureusement, mais il n’y a pas d’inquiétudes et il faut que l’on continue sur notre lancée de Lyon.

On vous attend avec le même niveau d’implication contre Angers, désormais…

Oui, c’est sûr, mais chaque match est différent. La confiance et l’engagement présents contre Lyon, il faut que cela se reproduise à chaque match.

Mario Richer parlait du manque de réalisme sur les précédents matches, à Lyon, vous l’avez retrouvé….

Oui, on a marqué quatre buts, on n’en a pas pris, chacun a fait son boulot. Henri a fait du bon travail, les défenseurs étaient là pour Henri, les attaquants aussi et ils étaient devant la cage pour marquer des buts. Oui, ce match a redonné de la confiance aux attaquants. Je me mets à leur place, c’est compliqué de shooter et de ne pas réussir à concrétiser. J’ai entièrement confiance en nos attaquants, et je pense que quand ils vont être lancés tous ensemble, ça va faire du bien.

Avec les blessures, l’alignement change régulièrement. Comment vous le vivez ? C’est compliqué pour trouver des repères ?

Oui, mais il y a quelques joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble. Il faut toujours s’adapter au jeu. Ce n’est pas parce que l’on ne joue pas avec un tel que ça ne va pas tourner. Ça bloque un peu sur les automatismes, mais on a un groupe solide qui peut s’adapter rapidement à un changement de poste.

Cette victoire à Lyon, c’est celle qui doit vous lancer sur la glace mais aussi dans les têtes ?

C’est sûr, oui. Mais il ne faut pas non plus se mettre sur un nuage parce que l’on a gagné un match et penser que l’on est invincible. Il faut être vraiment prêt à jouer chaque match comme on l’a fait à Lyon. Ca a remis de la confiance, mais il ne faut pas aller dans l’excès.

Propos recueillis par Romain PECHON

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire