ROLLER-HOCKEY : Pas de finale pour les Warriors

Après une lourde défaite la veille face à Gennevilliers (10-2), les Warriors de Camon n’avaient pas le choix s’ils voulaient rester en vie et atteindre la poule finale, il fallait à tout prix remporter les deux matchs du dimanche face à Moreuil et Reims, deux équipes que les Camonois connaissent bien. Retour sur ces deux rencontres.

Une fin rageante contre Moreuil

Première étape face aux Outlaws de Moreuil, vainqueurs la veille de Reims. Le match commençait de la pire des manières avec un premier but moreuillois sur un lancer anodin (0-1, 1’39). On frôlait même le 2-0 sur un but inscrit du patin refusé logiquement. Cet écart tenait jusqu’à la mi-temps dans une période où chaque équipe a eu ses phases de domination. Toutefois, dès l’entame de la seconde période, les Outlaws étaient doublement pénalisés et devaient tuer 1’24 de deux contre quatre. Camon en profitait, inscrivait deux buts en six secondes par Cazier et Feuillet et passait en tête un peu plus de deux minutes après la reprise (2-1, 22’22). Dans une partie très hachée, les fautes s’enchaînaient, les pénalités pleuvaient, et le Moreuillois Lucas Hiolle était même exclu dans une situation assez confuse.

Malgré ce fait de jeu, les Outlaws égalisaient (2-2, 28’42) et remettaient une forte pression sur la cage des Warriors. Néanmoins, Camon faisait preuve de solidité mentale, frappant deux fois en seize secondes par Picard et Dabonneville, pour prendre un avantage de deux buts (4-2, 31’43). Le temps mort de Moreuil lui était alors salvateur. Les anciens pensionnaires de Ligue Elite égalisaient par Dheilly à cinq minutes de la fin (4-4, 35’08), puis viraient en tête, sur une réalisation de Olin à une minute de la fin de la rencontre (4-5, 38’52). On croyait alors la situation désespérée pour les Warriors, c’était sans compter sur le meilleur compteur des Warriors dans la saison régulière, Pierre-Antoine Picard, qui se retrouvait seul au second poteau et égalisait à quatre secondes de la fin ! Malheureusement, ce match nul condamnait les derniers espoirs de Camon puisque dans la première rencontre du dimanche Gennevilliers s’était imposé face à Reims (14-1), mettant les Warriors à cinq points avec un match à jouer.

Hors course, les Camonois disputaient tout de même un dernier match face à Reims, anecdotique pour deux équipes déjà éliminées. Dans une ambiance bon enfant, les Warriors sauvaient malgré tout l’honneur en remportant cette rencontre 13-8, décrochant donc la troisième de cette poule de demi-finale remportée, par Moreuil qui visera la montée en Nationale 2 face à Varces, Evretz et Nice.

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire