RETRO : Bercy, un moment inoubliable

Pendant quelques jours, certains de nos rédacteurs se replongent dans la saison des Gothiques à travers deux dates et un joueur qui ont marqué leurs esprits. Au programme de cette deuxième rétro, un titre à Paris-Bercy, une série endiablée et un des meilleurs gardiens du championnat.

16-17 février : Le sacre à Bercy

Après un parcours assez facile pour les Gothiques – démarré à Asnières – cette équipe se présente à Bercy en grand favori en l’absence des deux meilleures équipes du championnat. Quinze ans après le dernier trophée, et quatre ans après la finale perdue face à Rouen, les Amiénois veulent frapper un grand coup avant le début des playoffs pour montrer qu’ils seront là. Chose faite avec les deux victoires mémorables du week-end face à Strasbourg (4-1) et surtout en finale face à Lyon (3-2 a.p). Des émotions inoubliables pour les centaines de supporters Gothiques qui ont fait le (court) déplacement et ceux qui ont encouragé à distance cette équipe à soulever cette première coupe de France de l’histoire de l’Amiens Hockey Elite.

12 mars : La fin d’une série endiablée

Des matchs engagés, des vrais matchs de playooffs. Avec une coupe de France, les Gothiques surfent sur une vague de confiance et abordent cette série face aux Boxers de Bordeaux en favoris. Mais attention car chez les Boxers, les crocs sont de sortie. La série face à Bordeaux – du moins sur les 5 premiers matchs – se révélaient d’une intensité impressionnante, avec un duel de gardien de haut niveau entre Buysse et Fouquerel. Les Gothiques se sont faits peur, plus d’une fois, notamment en étant dos au mur après ce match 5 perdu à la maison, mais ils ont su faire preuve d’un sang froid indomptable pour retourner cette série à leur avantage en l’emportant solidement 4-0 à Meriadeck, puis en venant à bout des Boxers, physiquement dans le rouge dans un match 7 dominé d’un bout à l’autre par des Gothiques poussés par leur public.

Le joueur marquant : Henri-Corentin Buysse

Comment passer à côté de ce qui est peut-être le meilleur gardien français en Ligue Magnus ? Impressionnant tout au long de la saison, Henri-Corentin Buysse n’a jamais vraiment connu de baisse de régime. Parfois très bon, parfois brillant, il a porté les Gothiques sur plusieurs rencontres et dans de nombreux moments cruciaux, à l’image de son excellent Final Four à Bercy où il était nommé meilleur joueur. Il aurait très certainement pu être élu meilleur gardien du championnat pour la deuxième année consécutive sans un stratosphérique Matija Pintaric. Buysse a néanmoins confirmé son statut de valeur plus que sûre du championnat.

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire