Peu de points, mais rien d’inquiétant pour Amiens

Deux défaites et une petite victoire au forceps, en prolongation. Après trois journées, les résultats ne sont pas les plus brillants, mais Amiens a prouvé l’an dernier que la vérité du début de saison n’est pas la plus importante.

Un début en demi-teinte… comme l’an passé !

Les esprits les plus critiques peuvent être cinglants en ce début de saison. Certes, au niveau comptable, le bilan n’est pas reluisant, mais il faut savoir, parfois se replonger dans le passé. A même époque l’an passé, les Gothiques comptaient bien six points au lieu de deux cette saison, mais le jeu n’était pas beaucoup plus brillant.

Ainsi, en dehors de la victoire inaugurale contre Angers (5-0), les Amiénois avaient été en difficulté dans la défaite à Epinal (0-1) et avaient eu toutes les peines du monde s’imposer contre Strasbourg dans un début de saison compliqué. Et pour cause, après dix journées, Amiens s’était déjà incliné six fois sur les dix-sept au total en fin de saison. Le total à la mi-saison s’élevait même à 11. Impensable d’imaginer Amiens comme favori à ce moment.

Digestion de la préparation

Et pourtant, dans une deuxième partie de saison folle, où la préparation physique réalisée au mois d’août portait enfin ses fruits, les joueurs de Mario Richer finissaient par décrocher le top 4 et poussaient Rouen dans ses retranchements. Cette fin de saison faisait alors oublier les difficultés Picardes d’une première partie d’exercice compliquée à négocier.

Tout laisse à penser que cet exercice prendra la même trajectoire, tant la préparation physique a, de nouveau, été très intense pour l’effectif Gothique. La qualité du jeu laisse, pour le moment, à désirer, à l’image de l’an dernier, mais s’est tout de même montré en progression au fil des parties. Comme souvent, patience sera mère de vertu pour les partenaires de Jonathan Narbonne. L’an passé l’a démontré.

A.R.

Crédits Photo : Pascal Enault

Laisser un commentaire