Mario Trabucco : « On savait que l’on n’allait pas gagner tous les matches »

Malgré une belle prestation réalisée face aux Boxers, Mario Trabucco regrettait la défaite mais notait surtout la bonne prestation réalisée par les Gothiques.

Mario Trabucco, c’est un coup d’arrêt au niveau du résultat, mais vous avez livré un très gros match contre Bordeaux…

On pense que l’on a bien joué. On a eu des chances, mais on n’a pas réussi à les mettre à l’intérieur du filet. On savait que l’on n’allait pas gagner tous les matches jusqu’à la fin de l’année, et l’important c’est d’avoir travailler fort, et on va essayer de prendre les prochains points.

Et vous êtes tombés sur un excellent gardien…

Il était en feu ! Le problème c’est qu’il a trop vu les palets, on ne s’est pas mis assez devant le but. Oui on a eu des chances, mais il faut cacher sa vision. Il faudra travailler sur ça pour le prochain match.

> Philippe Bozon : « On a joué avec notre coeur »

Quelle est votre analyse des derniers matches où l’équipe était parfois moins brillante mais allait chercher les succès avec la tête ?

Dans une saison, il y a des hauts et des bas, c’est toujours comme ça. Parfois ce n’est pas facile, mais il faut continuer à travailler pour s’en sortir. On a été chanceux sur les derniers douze ou treize matches et on a pu en gagner beaucoup, mais c’était aussi grâce à notre travail. On est resté dans le système.

Que pensez-vous des premières sorties de Bastien Maïa et Louis Bélisle ?

Ce n’est jamais facile de rentrer dans une équipe qui gagne en plein milieu de la saison. Ils nous aident, ils font leur travail, et je pense que ce sont de bons « fits » pour Amiens et pour nous. On les voit comme une amélioration pour le futur et c’est ça dont on a besoin.

> Les Gothiques dominateurs mais stoppés par les Boxers !

Ils vont pousser l’équipe à aller encore plus loin ?

C’est ce que l’on veut. On veut montrer que l’an passé, ce n’était pas de la chance. On a gardé presque le même groupe, on a rajouté des pièces, et maintenant on veut montrer que l’on est capable de passer les demi-finales. Mais avant de penser à ça, on pense déjà à gagner nos matches pour finir dans le top 4 parce qu’il y a beaucoup de bonnes équipes dans la ligue.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire