Lyon – Amiens : nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Aujourd’hui, place au nouveau large succès obtenu pour les Gothiques, sur la glace de Lyon (4-0).

On a aimé :

Une défense efficace

Si la défense posait question en début de saison, tous ces doutes sont aujourd’hui effacés. Solides dans beaucoup de secteur, devant un Henri-Corentin Buysse impérial, les Amiénois ont signé un deuxième match consécutif sans prendre de buts. Avec seulement cinq buts encaissés sur quatre matches joués en 2019, les Gothiques sont devenus, de très loin, une des meilleures défenses de la Ligue.

Une attaque qui produit toujours autant

Si la défense est impressionnante, que dire de la production offensive des dernières sorties ! Capables de se créer pléthore d’occasions hier à Charlemagne, les Amiénois ont cadré trente-neuf tentatives sur le but d’Olivier Richard. Une qualité qui suit les dernières rencontres d’Amiens, puisque les Gothiques ont tout simplement marqué vingt fois sur les quatre rencontres jouées en cette nouvelle année !

> Nos trois étoiles du match

Les unités spéciales

Autre motif de grande satisfaction suite au succès en terre Lyonnaise, la réussite des unités spéciales. Avec deux buts en trois apparitions, l’efficacité de la supériorité numérique a été très grande. Et l’infériorité n’a pas été en reste. Tuant les six pénalités auxquelles il a du faire face, le désavantage numérique a été parfait à Charlemagne !

On a moins aimé :

Une cible sur Halley ?

C’est à se demander si Philippe Halley n’est pas devenu une cible pour les autres équipes du championnat. A peine revenu de son protocole commotion suite à une charge à la tête de de Gaborit, le 28 décembre dernier, le Québécois a encore été la victime d’un mauvais geste. S’il peut y avoir un doute quant à l’intentionnalité de l’Angevin, la charge de Lubomir Dinda, hier soir, ne souffrait d’aucune contestation possible quant à l’envie de faire très mal à Halley.

> Amiens blanchit Lyon mais perd (encore) Halley

Un troisième tiers moins bon

Malgré une excellente prestation d’ensemble, les Amiénois ont eu beaucoup plus de difficulté dans le troisième tiers, laissant de l’espoir aux Lyonnais. Indisciplinés sur les vingt dernières minutes, avec cinq pénalités mineures concédées, les Gothiques ont joué à se faire peur. Fort heureusement, cela est resté sans conséquences.

Laisser un commentaire