Lyon – Amiens : nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Huitième épisode après le joli succès sur la glace des Lions !

On a aimé :

La présence des jeunes

Avec les absences, contraintes ou non, de Giroux, Poudrier et Nyren, Mario Richer aurait pu décider de partir avec un alignement réduit. L’entraîneur-chef Amiénois a plutôt choisi de partir avec trois jeunes, Baptiste Bruche, Clément Garrido et Rayan Belharfi. Loués pour leurs prestations il y a quelques jours, les jeunes Gothiques ont de nouveau prouvé qu’ils méritaient d’avoir du temps de jeu en réalisant un match solide et consistant face à une des équipes en forme cette saison.

Enfin du réalisme !

Il n’aura fallu que huit minutes pour que Matima ne montre que l’offensive amiénoise était bien de retour sur la glace de Lyon. En s’offrant un doublé, l’international français a mis les siens sur la voie royale. Face à un Stojanovic qui n’était pas dans un grand soir, les Gothiques ont été d’un réalisme froid, en trompant la muraille Lyonnaise pas moins de quatre fois en vingt-trois tentatives, chassant du même coup le gardien slovène de ses filets !

La solidité défensive

Aidée par un Henri-Corentin Buysse des grands soirs vendredi, la défensive Amiénoise s’est évertuée à rendre la pareille à son gardien hier soir. Si le portier Gothique a su réalisé les arrêts sur les quelques situations chaudes Lyonnaises, il a pu également compter sur des défenseurs prêts à se sacrifier à chaque occasion pour laisser le moins de lignes de tirs possibles.

On a moins aimé :

Dans le dur physiquement dans le dernier tiers

Tout ne pouvait pas être rose pour les Gothiques hier soir. S’ils ont maîtrisé la très grande majorité du match, les Picards ont connu une baisse de régime physique lors de la dernière période qui aurait pu leur coûter cher si les Lyonnais ne s’étaient pas heurtés à un grand Buysse sur ce passage. Un creux heureusement sans conséquence pour Amiens qui a pu repartir de Lyon avec les trois points.

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire