Les progrès en phase d’être récompensés pour les Gothiques

Solidaires et enfin décisifs en supériorité numérique, les Gothiques ont enfin réussi à concrétiser leur progression entrevue depuis le début de saison.

Progrès enfin payés

Certes, il faudra retenir ce deuxième tiers, très brouillon au mieux, indigent au pire. Face à des équipes d’un calibre supérieur, tel Grenoble, Amiens pourrait ne pas se relever d’une période comme celle-là. Mais les Amiénois ont su faire preuve de force mentale pour reprendre les commandes dans le dernier tiers et ensuite s’imposer en fusillades.

Les Samariens ont surtout enfin réussi à faire parler leur force de frappe en supériorité numérique. Incroyablement inefficace sur les trois premières journées, le « powerplay » Gothique s’est réveillé, grâce à ses défenseurs offensifs. Deux buts pour l’artilleur Anderson, un pour le « général » Nyren, et les Picards mettaient au supplice l’infériorité numérique des Scorpions.

> Les Gothiques vainqueurs au bout du suspense

Une efficacité bienvenue dans un début de saison où les buts faisaient cruellement défaut pour les joueurs de Mario Richer. Surtout les Gothiques ont fait un match quasi plein, en réalisant de très bonnes première et troisième période, ainsi qu’une prolongation intéressante. Mieux physiquement et dans le jeu, les partenaires de Tommy Giroux devront valider ces bonnes dispositions par un gros match contre Grenoble, peu importe le résultat final.

A.R.

Photo d’illustration : Pascal Enault

Laisser un commentaire