Les Gothiques si près mais si loin de Rouen

Dominateurs sur le début de rencontre, les Gothiques ont fini par céder face au champion de France en titre. Si la défaite est loin d’être inquiétante, elle montre la marge restante entre un outsider et un véritable prétendant au titre.

Amiens paye un manque de réalisme

Et à la fin c’est Rouen qui gagne. L’éternel refrain du hockey français a de nouveau frappé aux oreilles des Gothiques hier soir, après une défaite dans le derby (0-3). Malgré un bon début de match où Giroux allumait les premières mèches, Amiens n’a pas su prendre la mesure des normands. « On a eu des occasions, on ne les a pas mises au fond, eux oui, analysait Kevin Da Costa. On a eu un deuxième tiers compliqué, où l’on a fait beaucoup de « turn-overs », on leur a beaucoup rendu le palet, et c’est une équipe très bonne en contre. »

> Jérémie Romand : « Conscients de nos forces et nos faiblesses »

Une deuxième période difficile où les Samariens auront presque tenu, ne craquant qu’à la toute fin sur une infériorité. « Au fur et à mesure du match, Rouen revenait bien, et une fois qu’ils ont marqué, c’était plus dur pour nous et ils ont mieux fini, ajoutait Anthony Mortas. C’est sûr que c’est décevant, c’est le premier match à la maison, c’est frustrant, mais il ne faut pas oublier que c’est Rouen ! »

Rouen toujours au-dessus

Les Rouennais ont justement affiché la différence entre une équipe favorite à sa succession et des Amiénois qui ne sont pas encore de sérieux candidats à la coupe. « Ce n’est pas vraiment notre concurrent, ce n’est pas de notre niveau encore, continuait Mortas. On espère les retrouver plus tard en playoffs, mais ce n’est pas avec eux qu’on doit matcher pour être dans les six ou sept premiers. Je préfère perdre contre Rouen et gagner contre nos concurrents directs. »

> Fabrice Lhenry : « Toujours difficile de venir gagner ici »

Cependant la prestation Samarienne reste encourageante, malgré une défaite « alourdie » par un but en cage vide en fin de rencontre. « Une défaite ce n’est jamais rassurant, mais dans l’effort, je trouve qu’il n’y a pas eu de « passager » dans l’équipe, donc c’est rassurant, mais maintenant il faut le confirmer et gagner ici contre Nice. », terminait Kevin Da Costa. De l’optimisme malgré la défaite, voilà qui devrait booster les Gothiques pour les prochaines rencontres.

A.R. avec R.P.

Laisser un commentaire