Les Gothiques satisfaits de leur performance

Malgré une adversité qui a baissé au fur et à mesure du match, les Gothiques ont réalisé une prestation sérieuse à Asnières, hier soir.

Des Gothiques sérieux et appliqués

Revenir aux bases, être sérieux et respecter l’adversaire. Les Amiénois ont parfaitement appliqué le plan de jeu de Mario Richer, hier soir. « On a fait le travail, se satisfait Dimitri Thillet. On ne les a pas pris du tout à la légère parce qu’il fallait qu’on se mette tous en confiance. On s’est prouvé qu’on pouvait marquer des buts. » Un constat partagé par un coéquipier de l’attaque. « On voulait jouer un match à la manière des Gothiques, et c’est ce que l’on a réussi à faire, explique Philippe Halley. C’est sûr que c’est un gros score, mais on est surtout satisfait de la manière dont on a joué. »

> Amiens se qualifie à Asnières !

Inscrire dix-huit buts en un match, suffisant pour remettre les têtes à l’endroit ? « C’est un match qui permet de prendre de la confiance offensivement, surtout qu’on avait des problèmes jusqu’ici pour marquer des buts ! » confirme Halley. Double buteur, le québécois a apprécié la manière dont les buts sont arrivés pour Amiens. « On n’a pas eu des jeux de « all-star », mais on a appliqué notre système, c’est vraiment satisfaisant, et c’est ça qui peut nous donner de la confiance. On a pris des bonnes habitudes sur ce match !« , termine-t-il.

Un tableau ouvert

Avec des attitudes positives et de la réussite devant le filet retrouvée, les Amiénois ont réjoui leur entraîneur. « Les joueurs étaient prêts à jouer un match intense, avance Mario Richer. L’objectif était de travailler soixante minutes, peu importe le résultat. On ne pouvait pas s’abandonner parce qu’on avait pris de l’avance et on a gardé l’intensité tout le match ! » « Il y a quand même eu une première période serrée, ils ont joué et ils ont tout donné, nuance toutefois Thillet. Mais au fil du match on a su travailler plus fort. »

Qualifiés pour les huitièmes de finale, les Samariens ont également vu Grenoble, Rouen et Bordeaux être sortis d’entrée de la compétition. De quoi donner des idées à certains. « On voit qu’on peut avoir un beau petit parcours cette année !« , s’exclame Philippe Halley. « C’est sûr qu’on y pense à la coupe. L’objectif c’est de jouer tous les matches à 100%, mais oui, on y pense un peu quand même« , tempère de son côté Dimitri Thillet. Y penser pour peut-être enfin goûter aux joies de la grande fête de Bercy.

A.R. avec R.P.

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire