Les Gothiques retrouvent des couleurs

Cinq victoires sur les six dernières rencontres, et un succès tout en contrôle hier face à Bordeaux. Les Gothiques semblent retrouver des couleurs et se rapprochent de l’équipe aperçue l’an dernier.

L’attaque a trouvé la clé

Victorieux des Boxers de Bordeaux dans un match globalement maîtrisé, malgré dix dernières minutes plus difficiles, les Gothiques confirment leur montée en puissance, après une trêve qui aurait pu couper leur élan, notamment suite à la défaite à Grenoble. « C’est sûr que revenir comme ça en faisant une grosse performance à la maison contre Bordeaux, ça fait du bien pour repartir !« , concédait Léo Guillemain à l’issue de la rencontre.

> Les Gothiques croquent les Boxers

Une victoire cruciale pour relancer une série positive et repartir de l’avant qui a surtout démontré le retour de la confiance des offensifs Picards. Toujours aussi intenses et travailleurs, les attaquants Gothiques ont cette fois scoré par trois fois à égalité numérique. Un point plus que positif pour une équipe en mal de buts depuis le début de saison et qui pointe toujours comme la deuxième pire attaque de Ligue Magnus.

Similaires à l’an dernier

Mais le plus gros motif de satisfaction réside dans le jeu défensif des Samariens. Encore très solides en infériorité, les joueurs de Mario Richer n’ont laissé que très peu de situations dans le jeu à leurs adversaires. Ainsi, les meilleures occasions des Boxers ne sont arrivés qu’en contre, sur des pertes de palet dangereuses, où Buysse se montrait impérial, ou un sur lancer lointain de Janil qui heurtait le montant.

> Mario Richer : « Une victoire d’équipe »

Les Amiénois semblent avoir trouvé la clé du succès après un démarrage compliqué, et font fatalement penser à l’équipe de la saison passée qui avait décollé dans la deuxième partie de saison. Si tout n’est pas encore parfait, ils montrent néanmoins de réels signes de progrès qui devront être confirmés dès vendredi soir à Gap, puis à Neuilly-sur-Marne en coupe de France, pour espérer encore un peu plus la découverte de Bercy. « On peut dire que l’on s’est remis dans le bon sens du chemin« , terminait même Léo Guillemain.

A.R.

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire