Les Gothiques lâchent un point en Alsace

Pour ce premier match de SYNERGLACE Ligue Magnus, les Gothiques se rendent à Strasbourg pour affronter l’Etoile Noire. Un match sur le papier abordable, mais pas si facile que cela selon Jérémie Romand. Ce dernier a-t-il raison de se méfier ?

Un premier tiers maitrisé

Si les Strasbourgeois sont les premiers à se montrer dangereux par Potvin (1′), les Gothiques ne tardent pas à mettre la crosse sur le palet. Romand et Trabucco se présentent face à Tomas Hiadlovsky, frère de Vladimir, qui a fait les beaux jours de l’Étoile Noire. Le gardien Slovaque en ferait presque oublier son ainé. Si Rudy Matima le trompe en jeu de supériorité après une superbe combinaison avec Trabucco et Edwards, le portier Alsacien est impérial.  Henri-Corentin Buysse n’est pas en reste, et permet notamment aux Gothiques de tuer une infériorité numérique de quatre minutes, après une faute de Spencer Edwards pour une charge incorrecte. Ce premier tiers est haché, la faute à de nombreuses pénalités suites aux nouvelles règles instaurées par la fédération. Les Gothiques retournent aux vestiaires avec une avance de un petit but, contre une surprenante équipe de Strasbourg.

Les Gothiques jouent à se faire peur

Les hommes de Mario Richer semblent dominer sereinement cette partie. Mais à force de se voir trop beau, et de buter sur un excellent gardien Strasbourgeois, les Gothiques commettent des erreurs de concentration. La première intervient après seulement 4 minutes de jeu. Les Amiénois se jettent à l’abordage mais oublient la couverture défensive. Miha Logar, servi par Loic Chabert, en profite pour partir à 4 contre 1 et envoie un lancer dans la lucarne de Henri Corentin Buysse. 4 minutes plus tard, c’est encore Chabert qui permet à Ondrek Havlicek de tromper le portier Amiénois une seconde fois. Ce dernier avait trop anticipé et est battu. S’en suit une grosse période de domination stérile des Gothiques, même s’il est à noter un très bel arrêt de Hiadlovky.

Giroux trouve la faille

Le show Hiadlovsky continue lors du troisième tiers. Les Gothiques ont la crosse sur le palet et ne laissent pas d’opportunité à l’Etoile Noire (seulement 4 tirs dans ce tiers). Les attaquants picards buttent sur le portier et ce malgré de nombreuses tentatives. Des jeux de supériorité mal négociés n’arrangent pas les choses des samariens, qui voient le temps défiler sans parvenir à revenir au score. Mais Tommy Giroux libère enfin les siens à 5 minutes du terme. Servi par Philippe Halley qui empêche le palet de sortir de la zone, le canadien envoie un lancer croisé qui termine dans la lucarne du portier Alsacien. Cependant, les choses se compliquent : Spencer Edwards, puis Felix Plouffe sont pénalisés, et les Amiénois doivent tenir à 5 contre 3, et résistent en allant chercher la prolongation.

West met fin au suspens

Toujours à 5 contre 3, puis à 5 contre 4, les hommes de Mario Richer tiennent le coup dans cette rencontre. Enfin, Plouffe sort de prison, et on peut revenir à 3 contre 3 dans cette prolongation. L’Etoile Noire n’arrive pas à concrétiser une très longue possession de palet, et c’est Joey West qui libère les siens, en inscrivant le but vainqueur. Le Canadien glisse la rondelle entre les jambières du portier Slovaque et permet aux Amiénois de ramener 2 points d’Alsace avant le derby face à Rouen, mardi.

Une victoire à l’arrachée, mais une victoire quand même. Il fallait au moins ça, même si les Amiénois ont laissé un point sur la route. Il faut maintenant préparer la venu de Rouen, mardi, pour un derby qui s’annonce dores et déjà explosif.

Cyrille GAVORY

Crédit Photo : Pascal ENAULT

Laisser un commentaire