Les Gothiques en démonstration et en demi-finale

Les Gothiques l’ont fait ! Dans un ultime match maîtrisé dans la quasi-intégralité, les Amiénois ont assuré la qualification devant leur public et retrouveront Grenoble, en Isère, dès vendredi !

Premier tiers de rêve

A la vie, à la mort, c’était le crédo des deux équipes à l’orée d’un match sans lendemain qui allait déterminer le quatrième et dernier qualifié pour les demi-finales de la Ligue Magnus. Un état d’esprit bien mieux maîtrisé par les Amiénois. Plus agressifs et mieux rentrés dans le match, ils frappaient sur leur première opportunité, grâce à un Matima plein de malice (1-0, 2’13). Avec bien plus de rythme que sur les deux dernières rencontres, les deux équipes offraient un spectacle intéressant sans pour autant avoir pléthore de situations.

Les plus tranchantes étaient à mettre au crédit de Mulle, stoppé par Buysse, puis Halley, sur le contre, qui butait sur Fouquerel (5′). Avec un froid réalisme en supériorité, les Samariens allaient faire très mal aux Bordelais. Si sur la première, Da Costa ne parvenait pas à toucher le fond des filets (8′), sur la deuxième, Halley profitait d’un écran de Romand pour donner deux buts d’avance (2-0, 11’11). Deux puis bientôt trois lorsque Trabucco lançait à la cage, profitait d’une déviation et marquait (3-0, 12’16).

Fouquerel chassé

En une minute, les Boxers étaient dos au mur, obligés à un exploit pour croire à la qualification. Un message bien assimilé par les joueurs de Bozon qui revenaient forts en seconde période. Rambelo était stoppé par Buysse (24′) avant que Baazzi ne surprenne le gardien Amiénois en supériorité (3-1, 26’05). Reboostés, les Girondins faisaient le siège de la cage Picarde, mais ni Mulle (27′) ni Valier (30′) ne parvenaient à réduire l’écart à une seule unité.

L’orage passé, les Gothiques repartaient à l’assaut. Incisifs dans les duels, ils parvenaient à se montrer en zone offensive sur certaines séquences. Juste assez pour permettre à Suire de récupérer un mauvais rebond sur un tir de Plouffe et redonner trois buts d’avance aux siens (4-1, 30’55). Un coup de massue infligée par des Amiénois qui allaient enfoncer encore un peu plus le clou. Smach prenait sa chance, le palet était mal dirigé par Fouquerel qui voyait Maïa récupérer et pousser au fond (5-1, 37’12), pour sa dernière action de la soirée avant d’être remplacé par Junca.

La débandade pour les Boxers

Largement en tête, les joueurs de Mario Richer ne relâchaient pas l’étreinte. Si les occasions étaient clairement absentes pendant plusieurs minutes, cela n’empêchait pas les Picards d’accroître leur avance. Edwards offrait un caviar à un Bélisle étrangement seul juste devant Junca, et Amiens s’envolait (6-1, 44’03). Quelques minutes plus tard, avec beaucoup de réussite, Matima s’offrait un doublé et tuait définitivement ce quart de finale (7-1, 46’33).

La suite n’était que formalité, les Samariens géraient leur avance, Bruche et Coulaud pouvaient obtenir du temps de glace sur cette fin de rencontre pendant que leurs partenaires se dirigeaient tout doucement vers une qualification en demi-finale, malgré une réduction de l’écart de Paquin (7-2, 56’56). Un carré final qui démarrera dès vendredi soir, avec un déplacement à Grenoble pour les deux premières rencontres de la série entre le dauphin de Rouen, et le troisième de la saison régulière.

Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

AMIENS – BORDEAUX : 7-2 (3-0, 2-1, 2-1)

Match 7 de quart de finale de Synerglace Ligue Magnus,

Le Coliseum, Amiens,

Arbitrage de MM. Barcelo et Dehaen assistés de MM. Margry et Caillot

BUTS : 1-0, Matima (assisté de Prissaint), à 2’13 ; 2-0, Giroux (SN), à 11’11 ; 3-0, Trabucco (SN, assisté de Maïa et Edwards), à 12’16 ; 3-1, Baazzi (SN, assisté de Valier et Johnston), à 26’05 ; 4-1, Suire (assisté de Plouffe et Narbonne), à 30’55 ; 5-1, Maïa (assisté de Smach et Edwards), à 37’12 ; 6-1, Bélisle (assisté de Maïa et Edwards), à 44’03 ; 7-1, Matima (SN, assisté de Bélisle et Halley), à 46’33 ; 7-2, Paquin (assisté de Mulle et Valier), à 56’56.

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Smach, Narbonne, Prissaint, Bault, Guillemain, Bélisle, Coulaud ; Giroux, Halley, Romand, Matima, Poudrier, Trabucco, Edwards, Maïa, West, Suire, Plouffe, Da Costa, Bruche. Entraîneur : Mario Richer.

BORDEAUX : Fouquerel et Junca (gardiens) ; Janil, Gallet, Horak, Melisko, Baazzi, Rambelo, Moisand ; Mulle, Guillaume, Glass, Hughesman, Valier, Barbero, Auger, Johnston, Paquin, Loizeau, Terrier, Lessard. Entraîneur : Philippe Bozon.

Laisser un commentaire