Les Gothiques dominateurs mais stoppés par les Boxers

Les Gothiques ont eu beau dominé, ils n’auront pas réussi à atteindre le grand huit en s’inclinant face à des Boxers portés par un incroyable Clément Fouquerel.

Du rythme et de l’intensité

Dans une partie rythmée et physique, Amiens obtenait la première opportunité par Prissaint  qui se faisait contrer au moment de tirer face à une cage ouverte (4′). Les deux équipes livraient un match de haute intensité, et il fallait un Buysse solide pour stopper Sauvé, de près (8′), puis Johnston (11′). Les Gothiques laissaient passer l’orage et étaient à deux doigts d’ouvrir le score par Narbonne qui glissait le palet vers le but avant un sauvetage de dernière minute de Terrier (13′).

Les samariens dominaient de plus en plus et Fouquerel sortait le grand en réalisant un double arrêt devant Giroux et Halley pour maintenir le 0-0 (18′). Si la deuxième période démarrait avec un 2+10 contre Spencer Edwards, c’étaient bien les amiénois qui dominaient farouchement la période. Malgré tout, les occasions n’étaient pas légion, en dehors d’un nouveal arrêt de classe Clément Fouquerel face à Maïa sur une supériorité numérique (29′). Halley rôdait bien près de la cage mais manquait le rebond pour ouvrir le score.

Dominer n’est pas gagner

Les picards ne concrétisaient pas leur mainmise sur la rencontre et s’exposaient à un regain de souffle de Boxers qui ne rataient pas l’occasion de faire mal à Amiens. Après quatre pénalités tuées, les girondins bénéficiaient d’un powerplay, et Glass était tout heureux de voir le palet lui revenir et pouvoir le pousser au fond pour l’ouverture du score (0-1, 37’32). Dur, mais plutôt loin d’être immérité au regard de l’abnégation bordelaise. La domination amiénoise continuait dans l’ultime période, mais l’imperturbable Fouquerel stoppait net les moindre chances des joueurs de Mario Richer.

Tantôt impérial, tantôt chanceux, comme face à Giroux et Halley (50′), le gardien bordelais était le grand artisan de la partie. Bordeaux tenait bon et tentait de procéder par contre. Tactique proche d’être payante lorsque Hughesman s’échappait mais butait sur Buysse (56′). Les Gothiques tentaient le tout pour le tout en fin de rencontre mais ne parvenaient pas à égaliser et concédaient leur première défaite depuis un mois. Rageant.

Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

AMIENS – BORDEAUX : 0-1 (0-0, 0-1, 0-0)

Vingt-troisième journée de Synerglace Ligue Magnus,

Le Coliseum, Amiens,

Arbitrage de MM. Ernecq et Dehaen assistés de MM. Douchy et Salmon

BUTS : 0-1, Glass (SN, assisté de Sauvé et Terrier), à 37’32

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Bélisle, Narbonne (C), Guillemain, Anderson, Prissaint, Bault ; Giroux, Halley, Maïa, Romand, West (A), Edwards, Poudrier, Trabucco, Matima, Da Costa (A), Plouffe, Suire, Belharfi. Entraîneur : Mario Richer.

BORDEAUX : Fouquerel et Junca (gardiens) ; Gallet, Moisand, Janil, Melisko, Baazzi, Horak, Lefebvre ; Mulle, Sauvé, Hughesman, Johnston, Terrier, Guillaume, Barbero, Glass, Terrier, Paquin, Rambelo, Auger. Entraîneur : Philippe Bozon.

2 Commentaires

Laisser un commentaire