Léo Guillemain : « On n’est pas encore éliminé »

S’il concédait que le manque de fraîcheur physique pouvait jouer face à l’armada de Grenoble, Léo Guillemain ne s’avouait pas vaincu pour autant alors que la quatrième rencontre se profile.

Léo Guillemain, comme prévu, c’est très dur…

Ca se voit aux résultats ! On a eu une belle réaction après la grosse défaite au premier match, mais ce soir (ndlr : hier soir) on était un peu diminué, peut-être un petit peu de fatigue, et en face il y a une très grosse équipe qui a eu une semaine et demie sans match et qui a pu se préparer comme il faut. On accuse un peu le coup et contre eux, la moindre erreur se paie cash.

> Edo Terglav : « On a profité de nos occasions »

Vous commencez à ressentir un manque de fraîcheur ?

Il y a un peu de physique, mais il y a surtout une grosse équipe en face.

Qu’est-ce que vous pouvez faire de plus pour revenir ?

Travailler sur les détails. Il faut éviter les erreurs parce que dès qu’il y a une petite faille, ils tapent dedans et marquent. Ils ont beaucoup de réussite parce qu’ils ont des joueurs avec beaucoup de talent et ça nous fait mal.

Ce deuxième match où vous avez mené joue-t-il un peu dans les têtes ?

On se dit que tout est possible mais qu’en face ils ont un très gros groupe. Si on ne joue pas avec zéro erreurs pendant tout le match, on va avoir du mal.

Est-ce qu’il y a un risque que vous lâchez mentalement ?

On a pris un coup avec Henri, quand il est sorti au premier match, mais Lucas a tenu la baraque sur le deuxième match et c’est à nous de ne pas faire d’erreur sur la glace pour l’aider. Maintenant il faut travailler. Il n’y a pas à réfléchir. Ca fait 3-0 dans la série donc maintenant c’est le travail, il n’y a pas d’autres mots.

> Les Gothiques au bord de l’élimination

Il faut tout donner parce que c’est peut-être la dernière de la saison ?

C’est ça ! Il faut donner une bonne image, rien que pour le respect du maillot et des supporters. On n’est pas encore éliminé, on a déjà vu des revirements incroyables et il faut passer par le travail avant tout.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire