Le jour où…. Amiens s’est offert une finale de coupe de France

Avant chaque match, le 6 Amiénois va tenter de vous replonger dans l’histoire des Gothiques en tentant de vous faire revivre un match qui a marqué les consciences. Aujourd’hui, retour en janvier 2015, avec une demi-finale de coupe de France à l’Alp’Arena.

Gap frappe en premier

Trois ans après une demi-finale perdue sur la glace de Dijon, Amiens retrouvait ce stade de la compétition, avec un tirage compliqué sur la glace de Gap, qui jouait les premiers rôles en championnat. Malgré un tirage au sort plutôt favorable jusqu’ici, les Gothiques avaient eu toutes les peines du monde à éliminer Strasbourg, en huitièmes de finale, mais parvenaient à se hisser dans le dernier carré suite à un succès sans trembler contre Cholet (10-2).

Vainqueurs de Lyon et Grenoble, les Gapençais avaient eu droit à un parcours plus compliqué, mais partaient favoris de l’affrontement, avantage de la glace oblige. Et les Rapaces justifiaient ce statut. Si les Gothiques parvenaient à faire le dos rond, Gap frappait par deux fois en supériorité, et s’en allait vers une avance de deux buts à la fin de la deuxième période.

Amiens réussit l’exploit

C’est à ce moment que les Amiénois finissaient par se réveiller. Avec de la réussite, Stockton réduisait l’écart à 2-1 à trente seconde de la fin du tiers, puis Bastien, sur un rebond, égalisait à dix-sept minutes du terme. Dix-sept minutes de tension, où les Samariens allaient faire craquer leur adversaire. En supériorité, Bruijsten battait Lavigne en deux temps et donnait l’avantage aux siens, pour la première fois de la rencontre, à six minutes du terme.

S’en suivaient cinq minutes de défense folle, notamment lorsque David Bastien était envoyé par deux fois sur le banc de pénalité. Luciano Basile retirait son gardien à une minute du terme pour évoluer à six contre quatre, Amiens tenait bon et voyait même Serer, sur un dégagement depuis sa zone, inscrire un quatrième but qui anéantissait les derniers espoirs Rapaces. Le banc Gothique pouvait bien exulter, il venait d’offrir la première finale de coupe de France son histoire à Amiens !

Et ensuite…

La suite était malheureusement moins glorieuse pour les Picards. Lors de la finale disputée exceptionnellement au Palais Omnisports Marseille Grand Est, les Amiénois souffraient face aux Dragons de Rouen. A tel points qu’après deux périodes, la messe semblait dite, avec cinq buts d’avance pour les Normands (5-0). Malgré une troisième période de très haut niveau, les joueurs de Barry Smith échouaient à deux petites unités (5-3), notamment à cause d’un Nicola Riopel qui sauvait les Rouennais à plusieurs reprises dans les cinq dernières minutes.

L’histoire de la saison entre Gap et Amiens ne s’arrêtait cependant pas sur cette demi-finale. Les deux équipes se retrouvaient en effet en quart-de-finale de Ligue Magnus. Cette fois, Gap ne craquait pas et parvenait à s’imposer lors d’un cinquième et dernier match décisif, s’en allait défiait Dijon, avant de s’adjuger le titre au terme d’une série finale folle contre Epinal. Menés 3-1, les Rapaces retournaient la situation et s’offraient le trophée lors d’un ultime match, à domicile.

A.R.

Photo d’illustration : Pascal Enault

Laisser un commentaire