Le jour où… Amiens et Rouen ont offert un match dantesque

Avant chaque match, le 6 Amiénois va tenter de vous replonger dans l’histoire des Gothiques en tentant de vous faire revivre un match qui a marqué les consciences. Aujourd’hui, retour en décembre 2015, avec un match totalement fou entre Amiens et Rouen.

Les jeunes au sommet

C’est aujourd’hui encore, le dernier succès d’Amiens sur Rouen en saison régulière. Et quel succès. Alors que les Gothiques semblaient au plus mal lors de cette saison 2015-2016, ils s’étaient offerts le scalp du futur champion de France dans un match d’anthologie. Pourtant, tout laissait penser à une déroute avant cette rencontre. Déjà cinq défaites en douze matches, dont les deux dernières au Coliseum face à Chamonix et Strasbourg, la veille de ce derby.

Face à eux, les Dragons avaient certes subi une déroute contre Dijon une semaine avant, mais s’étaient brillamment imposés contre Briançon et arrivaient en grand favoris à Amiens. Les Normands prenaient même rapidement les devants, après seulement cinq minutes de jeu. Mais à la surprise générale, c’était bien Amiens, grâce à un énorme travail de ses jeunes qui rentrait en tête aux vestiaires (3-2).

Rouen revenait certes rapidement au score au deuxième acte mais déclenchait la furia offensive d’Amiens qui comptait trois buts d’avance à vingt minutes du terme. L’exploit était à la portée des Gothiques, d’autant plus lorsque Serer éteignait quelques espoirs Rouennais à douze minutes du terme (7-4), récompensant un énorme travail d’une troisième ligne exceptionnelle ce soir-là.

Pourtant loin du compte, les Rouennais frappaient par deux fois en fin de rencontre, et à 1’20 de la fin, le Coliseum tremblait de voir la victoire échapper à son équipe (7-6, 58’40). Les assauts Rouennais étaient alors terribles malgré l’acharnement sans faille d’une jeune équipe qui tenait son premier gros résultat de la saison. Une volonté de fer qui payait lorsque Champagne marquait en cage vide le but libérateur à sept secondes du terme (8-6).

Exploit sans lendemain

Le capitaine scellait alors un magnifique succès porté par un trio Rémi Thomas-Marius Serer-Romain Carpentier auteur d’un match au presque parfait. Les trois jeunes Gothiques étaient même d’ailleurs tous trois récompensés par le titre de « meilleur joueur du match » pour Amiens, fait rare pour les habitués du Coliseum.

Cet exploit restait malheureusement sans lendemain pour les Picards qui allaient terminer la saison régulière par huit défaites en treize sorties pour un bilan final en saison régulière de treize victoires et treize défaites, une septième place au classement, et une bien triste élimination en quart-de-finale contre Epinal (4-1).

Dans le même temps, Rouen, seulement cinquième de saison régulière, mais vainqueur de la Coupe Continentale, étrillait Grenoble (4-1), s’imposait face au champion en titre Gap (4-2) avant de balayer Angers (4-0) pour s’offrir son quatorzième titre de champion de France. Décidément, ce match était aux antipodes de cette saison 2015-2016.

Laisser un commentaire