La saison de trop pour Strasbourg ?

Sauvés administrativement, suite au dépôt de bilan d’Epinal, après une saison cauchemardesque, l’Etoile Noire de Strasbourg repart pour sa treizième année consécutive en Ligue Magnus.

Maintien administratif

Strasbourg a probablement connu la saison la plus terrible sportivement pour une équipe de Ligue Magnus. Avec dix-huit défaites pour démarrer la saison et seulement deux petits points récoltés en prolongation, les Alsaciens semblaient rapidement promis à la descente, malgré l’émergence de la pépite Valérian Mathieu.

Malgré une poule de maintien au presque parfait, Strasbourg terminait à la dernière place et était condamné à la D1, un après après s’être déjà sauvé lors de cette poule basse. Mais le club Alsacien a toutefois pu bénéficier de la relégation administrative du GamYo d’Epinal pour sauver de justesse sa place en Ligue Magnus.

Le maintien comme objectif

Pour éviter de revivre ce même scénario, l’Etoile Noire a fait une grande lessive. Quatorze départs et autant d’arrivées, une attaque reconstruite de fond en comble, mais un sentiment perdure, celui d’un effectif relativement court en quantité et en qualité. Même si l’indéboulonnable Daniel Bourdages est toujours sur le banc, il faudrait un petit miracle pour hausser Strasbourg en playoffs.

Le maintien, objectif principal des Bas-Rhinois, sera une nouvelle fois une bataille de tous les instants, et à jouer à la limite ces deux dernières années, Strasbourg pourrait bien finir par payer le prix fort en fin de saison 2018-2019.

Le joueur à suivre : Tomas Hiadlovsky

Ce nom parlera forcément à beaucoup. Frère de l’ancien gardien de Strasbourg, Vladimir Hiadlovsky, Tomas est le nouveau portier de l’Etoile Noire depuis cet été. Derrière une défense relativement jeune (23 ans de moyenne d’âge), il devra se montrer au meilleur de sa forme pour contrer les ardeurs Amiénoises. Auteur d’une prestation intéressante lors de la rencontre amicale entre les deux équipes, malgré les cinq buts encaissés, il va connaître une nouvelle expérience en tant que numéro un à ce niveau après ses saisons plus que moyennes sur le plan statistique à Édimbourg. La clé de la victoire et d’un potentiel maintien des Alsaciens se trouve dans les mains du gardien Slovaque de vingt-neuf ans.

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Pascal Enault

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire