Julien Guillaume : « Ils l’ont mérité »

Passé par Amiens pendant sa formation et pour sa première année professionnelle et désormais à Bordeaux pour la troisième saison consécutive, Julien Guillaume a confié sa déception quant au septième match synonyme d’élimination.

Julien Guillaume, comment sort-on d’un tel score sur un match 7 ?

Je pense que ce match ne reflète pas la série. On a travaillé fort pendant sept matches, et je ne sais pas ce qu’il a manqué sur le dernier… Peut-être un manque d’énergie. On a pris des buts un peu durs dans le sens où on a laissé des gros rebonds et on n’a pas assez travaillé pour gagner ce match, et ils l’ont mérité.

> Anthony Mortas : « On savait que ça allait être une série terrible »

Les deux powerplays où le score passe de 1-0 à 3-0 en une minute ont fait mal aux têtes ?

On savait que le gros point c’était la discipline. Il fallait que l’on soit discipliné, mais on leur a donné beaucoup de powerplays en début de match, et c’est toujours difficile parce que ça ne te met pas forcément dedans quand tu joues à quatre contre cinq. Ils ont le palet, ils font des jeux, ils ont des occases, ça leur du momentum et ils l’ont très bon négocié. Il faut leur donner ce crédit là.

Et pourtant, vous avez eu l’occasion de mettre la pression avec des opportunités de 3-2…

C’est sûr, oui. On savait très bien qu’à 3-0 à la fin du premier tiers, rien n’était joué, et ils allaient avoir la pression si on en mettait un. Si on en mettait deux ou trois, on ne savait pas ce qui allait pouvoir se passer. On a mis le premier, c’est ce qu’on voulait, on le met tôt, et ensuite on a eu des grosses chances que l’on n’a pas converties. Je pense que le match tourne à ce moment-là. On ne met pas les occases pour faire 3-2 et derrière ils mettent le quatrième, le cinquième, et ça nous a fait mal.

Que retenir de cette série au-delà des deux derniers scores assez larges ?

Il ne faut pas regarder les scores des matches mais ce qu’il s’est passé dans chaque match. On s’est battu jusqu’au bout ! On avait l’avantage de la glace en gagnant des matches à Amiens, et on n’a pas réussi à le concrétiser chez nous. Nos deux derniers matches ont été moyens, et c’est ça qui fait la différence. Amiens a une très belle équipe, qui travaille fort, nous a embêté du début jusqu’à la fin.

> Bastien Maïa : « La fraîcheur physique a fait la différence »

Vous avez lâché physiquement ? Mentalement ? Ou Amiens était au-dessus ?

C’est difficile à dire. C’est un tout ! Il y a eu un petit peu de tout, des erreurs mentales, des petites erreurs tactiques et un manque de fraîcheur physique… Je ne sais pas, et c’est compliqué d’analyser un match comme ça après une défaite aussi large alors qu’avec ce qu’il s’est passé pendant ces deux semaines, je trouve que c’est vraiment dur.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire