L’Hormadi veut retrouver la gloire passée

Promu cet été en Ligue Magnus, l’Hormadi d’Anglet fait son retour au plus haut niveau après douze ans d’absence.

Douze ans de purgatoire

La remontée d’Anglet est une sorte de belle histoire. Alors que l’on promet la « nouvelle » Ligue Magnus uniquement aux grandes villes, les irréductibles basques se sont immiscés parmi les douze meilleures équipes françaises en disposant de Brest en finale de la Division 1 l’an dernier, signant le retour en Elite d’une équipe marquante du début des années 2000.

Finaliste en 2001 en étant battu en finale par Rouen, puis médaillé de bronze en 2004, après une défaite en demi-finale contre Amiens, Anglet s’imposait comme une valeur sûre. Mais à l’issue d’une saison 2006-2007 cauchemardesque ponctuée d’une relégation sportive en D1, puis administrative en D3, les Orques semblaient dire un au revoir quasi définitif au haut niveau.

Taillé pour être un poil à gratter

Mais plus de dix ans après, des années durant lesquelles Anglet aura connu deux finales perdues en D1, avant celle de la remontée, les basques sont bel et bien de retour. Et le retour est pour l’instant intéressant. Après neuf journées, l’Hormadi pointe à la huitième place et a montré qu’il n’était pas là en victime expiatoire. Capable de s’imposer devant Lyon ou Chamonix mais également de pousser Rouen en prolongations, il sera un adversaire coriace.

D’autant plus que les Angloys disposent d’un effectif intéressant pour un promu. Entre une doublette de gardien Ylonen-Bertein et des joueurs rompus aux joutes de la Magnus tel Riendeau, Jalbert, Arrossamena, Gauthier ou encore Tarantino, les basques ont un effectif taillé pour jouer les trouble-fêtes jusqu’au bout et se maintenir en Ligue Magnus.

Le joueur à suivre : Sebastien Ylonen ou Léo Bertein

Impossible de savoir à l’avance qui sera le gardien partant face aux Gothiques, demain soir. Quoiqu’il en soit ce sera un gros morceau devant les filets basques ! De retour en France après une saison en demi-teinte en Finlande, tout de même ponctuée d’une sélection pour les championnats du Monde avec les Bleus, Ylonen s’est montré intéressant sur ses sept matches disputés. Passé par Amiens durant sa formation, il est revenu en France avec l’ambition d’avoir du temps de jeu et de retourner en équipe nationale pour les prochains Mondiaux.

L’autre gardien de l’Hormadi est bien connu du Coliseum. Chouchou du public durant son passage à Amiens, Léo Bertein dispute sa deuxième saison consécutive dans le Sud-Ouest. S’il possède le statut de numéro 2, il a eu les honneurs d’être le gardien partant contre Rouen et Grenoble, réalisant 37/42 contre les Dragons, mais surtout 45/47 contre les Brûleurs de Loups ! S’il est amené à jouer demain soir, il aura une soif de revanche certaine et sera un mur difficilement franchissable. Peu en réussite ces derniers temps, les Gothiques devront donc faire face à deux gardiens de bon niveau demain soir.

A.R.

Laisser un commentaire