Gap-Amiens : nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Aujourd’hui, place à la nouvelle victoire des Gothiques, sur la glace de l’Alp’Arena, à Gap.

On a aimé :

Un réalisme foudroyant

Si les Gothiques ont su s’imposer à Gap, ils le doivent, en partie, à un bon premier tiers où ils faisaient preuve d’un réalisme sans faille. Sans avoir pléthore d’occasions, les Amiénois parvenaient à frapper par trois fois en cinq minutes pour assommer totalement des Rapaces qui s’étaient procurés les meilleures occasions jusqu’alors. Un très gros point positif quand on se rappelle les difficultés qu’avaient les Samariens pour scorer il y a encore quelques semaines de cela.

> Amiens plume les Rapaces !

Le sursaut d’orgueil

En difficulté suite à la réaction de Rapaces qui venaient de revenir à 3-1 et 3-2, les Amiénois ont trouvé les ressources mentales nécessaires pour couper les Gapençais dans leur élan en inscrivant un quatrième but. Si cela peut paraître anodin, c’est pourtant signe d’une confiance retrouvée, les Picards ne jouant plus avec la peur de gagner. Un sursaut d’orgueil bienvenu et qui permet aux troupes de Mario Richer de signer un sixième succès sur les sept dernières rencontres. Le Amiens de l’an dernier semble bel et bien de retour.

On a moins aimé :

Le deuxième tiers compliqué

Alors qu’ils avaient le match bien en main, les partenaires d’Henri-Corentin Buysse ont clairement souffert durant la deuxième période. Le portier international des Gothiques sauvaient même la mise à plusieurs reprises avant de finir par craquer, plutôt logiquement, sous les coups de boutoir des Rapaces. Bien dans son match, Buysse se muait même en sauveur en repousse le tir de pénalité de Mokshantev alors qu’il restait trente minutes à disputer. Un moindre mal tant Amiens a été en difficulté sur ce tiers médian face à des Rapaces qui étaient bien plus entreprenants.

> Nos trois étoiles de la rencontre

Les revirements en zone défensive

La seconde période difficile s’explique aussi par ce deuxième point négatif. A l’image de la rencontre contre Bordeaux, mardi soir, les Gothiques ont commis énormément de revirements en zone défensive. Un nouvel avertissement que les Amiénois devront encore prendre en compte, car ils ne pourront pas s’en tirer à si bon compte toute la saison !

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire