Félix Plouffe : « Ça va être un très bon match de hockey »

Après une séquence plus compliquée sur les dernières sorties, Félix Plouffe refuse de céder à la sinistrose et compte bien repartir de l’avant, à Gap, dans un match qui s’annonce très compliqué.

Félix Plouffe, Rouen était clairement trop fort, vendredi ?

Ils nous attendait de pied ferme, on le savait. Quand on les a battu à la maison, on a travaillé pendant tout le match, chose que l’on n’a pas faite à Rouen. Maintenant, notre focus est sur le match de Gap. On a travaillé fort, on a amené de l’intensité. On doit attaquer davantage le filet adverse et amener le palet au but. C’est ce qu’on va essayer de faire le plus possible.

C’est dur sur le plan physique ces derniers temps ?

Pas nécessairement, non. Depuis le début de la saison, on s’entraîne tout autant sur la glace que hors glace, justement parce qu’on sait que c’est une longue saison. Il reste encore plusieurs matches, et c’est pour ça que c’est important d’avoir une bonne préparation physique.

Le coach a évoqué des maladies, ça peut expliquer la petite baisse de régime ?

Quelques joueurs ont été malades, oui, mais ce serait facile d’évoquer ça comme excuse. On n’a pas à l’utiliser. Peu importe si on est malade ou pas, on doit se présenter à chaque match.

Après une saison faite de hauts et de bas, c’est aussi logique que ce soit plus compliqué en ce moment…

On essaye de ne pas penser à ce qu’il s’est passé avant, ou ce qu’il peut se passer après. Il faut vivre le moment présent, être intense à toutes les joutes, et là notre focus, c’est uniquement sur le match de Gap.

Que pensez-vous de cette équipe de Gap ?

C’est une très bonne équipe, c’est toujours compliqué contre eux. Ils jouent de manière très intense pendant soixante minutes. Ca va être difficile là-bas.

Avec une intensité de playoffs, sans doute…

Exactement. Ils ont le même style de jeu que nous, ils sont très intenses à chacun de leur présence. Ce sera deux équipes intenses et acharnés. Ça va être un très bon match de hockey.

Ce sera celui qui fera le moins d’erreur qui l’emportera ?

C’est certain. Il va falloir minimiser le nombre d’erreurs, mais surtout il va falloir travailler fort pour matcher leur intensité.

Vous êtes troisièmes depuis de longues semaines, il y a l’envie de sécuriser cette place ?

Notre objectif, c’est d’y aller un match à la fois et ne pas penser plus loin que ça. La fin de saison est encore loin. On verra où on sera rendu au classement à la fin, mais si on y va un match par un match, on aura des chances d’avoir du succès.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire