Et maintenant, Grenoble !

Qualifiés au bout du bout de la série contre les Boxers de Bordeaux mardi soir, les Gothiques reprennent déjà la route. Cette fois, pour rejoindre Grenoble et démarrer les demi-finales. Sans pression et avec beaucoup d’ambition.

Rien à perdre

C’est un euphémisme de dire que les Gothiques ne seront pas favoris de leur série face aux Brûleurs de Loups. Face aux vice-champions en titre et candidats déclarés au sacre cette saison, les Amiénois ne nourrissent toutefois aucun complexe. « Grenoble c’est encore un cran au-dessus, et ils ont une armada… Rendus ici, on n’a plus rien à perdre et tout à gagner, confie Jonathan Narbonne. C’est eux qui ont la pression avec leur équipe géniale. Ils ont une équipe très bien bâtie. On va arriver avec notre acharnement et notre désir de vaincre. »

Défaits par l’autre cador du championnat, l’an dernier, au même stade de la compétition, les Samariens savent à quoi s’attendre. « On a raté le coche l’année dernière avec Rouen, on va essayer de faire mieux cette année, confie Jérémie Romand. Ça va être des matches très compliqués, il va falloir faire zéro erreur parce que c’est le genre d’équipe à qui il ne faut rien donner. C’est à nous d’être très sérieux défensivement et profiter de toutes les erreurs qu’ils vont faire. »

Un adversaire de gros calibre

Les Picards pourront cependant s’appuyer des références, comme les deux matches réalisés au Coliseum en saison régulière contre les Grenoblois. « Il faudra jouer comme on a fait ici quand on les a battus. C’est travailler, les frapper parce que ce n’est pas sûr qu’ils aiment, affirme Romand. Il faudra imposer notre rythme, s’imposer physiquement, ou du moins essayer parce qu’ils ont des gros joueurs. » « C’est du lourd mais il faut jouer de notre façon, on l’a déjà emporté une fois ! Il faudra jouer très bien défensivement et les frustrer parce que c’est une équipe très offensive« , ajoute Narbonne.

Même si la tâche s’annonce ardue, les joueurs de Mario Richer ne se rendent pas en Isère en victime expiatoire. « Ce ne sera pas la même histoire que contre Bordeaux et ce sera compliqué de toute façon pour nous. Il va falloir travailler, ne pas lâcher, avoue Bastien Maïa. On n’a rien à perdre ! On va là-bas pour jouer au hockey, et on veut aller le plus loin possible.« Avec une envie bien précise en tête. « Avec tous ceux qui étaient là l’an dernier, on n’a pas envie de revivre une élimination en demi-finale, lâche Henri-Corentin Buysse. Grenoble c’est la grosse écurie du championnat, et on va aller les faire chier. »

Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

GRENOBLE – AMIENS

Matches 1 et 2 de demi-finale de Synerglace Ligue Magnus,

Vendredi 15 et samedi 16 mars, à 20h,

Pôle Sud, Grenoble,

Arbitrages de MM. Hauchart et Garbey assistés de MM. Constantineau et Margry, puis MM. Barcelo et Cregut assistés de MM. Gielly et Pointel.

Laisser un commentaire