Des recrues parfaitement ciblées

Seulement six recrues sur vingt-et-un joueurs, auxquels viendront s’ajouter quelques jeunes à intégrer, difficile d’imaginer un intersaison plus stable pour les Gothiques. Le 6 Amiénois vous propose une présentation de ces nouveaux joueurs Amiénois.

Giffen Nyren, le « général à la défense »

Ils ne sont que deux défenseurs à être arrivés en Picardie cet été. Et le Canadien Giffen Nyren aura un rôle prépondérant dans le système de jeu d’Amiens. Déjà surnommé « général à la défense » par Mario Richer, l’ancien Dijonnais aura un rôle important, celui de relancer et d’assurer la transition défense-attaque pour mettre ses partenaires offensifs dans les meilleurs conditions. Egalement capable de faire trembler les filets de loin, il va apporter ce qu’il manquait à l’équipe l’an passé : du jeu offensif de la part de ses arrières.

Holden Anderson, l’artilleur

La première recrue défensive de l’intersaison fut en revanche une surprise. Avec un modeste parcours sportif en NCAA, et une bonne saison mais sans éclats au Danemark, Holden Anderson semblait être une signature intrigante. Son jeu pendant la pré-saison a toutefois levé les doutes quant à son style de jeu. Défenseur très mobile, avec une belle capacité de relance et doté d’un lancer frappé ravageur, le Nord-Américain a tous les atouts pour être un fer de lance des Gothiques et rapidement devenir un des chouchous du Coliséum.

Dimitri Thillet, le profil idéal pour Richer

Première recrue annoncée, et seul français posant ses valises dans la Somme, le double champion de France (en 2013 avec Rouen et 2017 avec Gap) a tous les atouts pour se mettre son nouvel entraîneur dans la poche. Capable d’exceller défensivement, celui qui compte douze sélections en Bleu sait également se montrer adroit devant les buts. Sa ligne avec Spencer Edwards et Pierre-Maxime Poudrier pourrait faire des ravages et renvoyer l’attaquant de vingt-cinq ans en équipe de France.

Félix Plouffe, le couteau Suisse

Nombreux étaient ravis d’apprendre sa signature cet été, et pour cause, Félix Plouffe est le profil typique de ce qui a fait la réussite Amiénoise la saison dernière. Attaquant défensif par excellence, mais capable également d’apporter son jeu devant le but en phase offensive, le québécois aura un rôle majeur : tuer les infériorités numériques. S’il est aligné sur le quatrième bloc offensif avec Kévin Da Costa, comme lors des matches de préparation, les offensifs adverses auront fort à faire avec ce duo.

Pierre-Maxime Poudrier, le poil à gratter

Fils d’un très grand nom du hockey Rouennais, Pierre-Maxime Poudrier a pourtant choisi de s’installer chez le rival des Dragons. Avec un gabarit qui peut apparaître peu avantageux, Poudrier est doté d’une technique impressionnante, se sert à merveille de sa petite taille pour bénéficier d’une protection de palet de qualité et sait se montrer adroit devant le but. L’ancien de Trois-Rivières ne sera pas dépaysé à Amiens puisqu’il y retrouvera ses anciens partenaires Plouffe et Giroux.

Spencer Edwards, le catalyseur

Transfuge de Bordeaux, le canadien Spencer Edwards est désormais un habitué de la Ligue Magnus. Auteur de quinze buts il y a deux ans avec Dijon, et dix-neuf l’an dernier chez les Boxers, celui qui s’apparente à un sniper sait également imposer son physique. Impressionnant en début de match pour ses adversaires, il sera un membre important d’un trio qui s’annonce explosif et compliqué à gérer.

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Pascal Enault

Laisser un commentaire