Anthony Mortas : « On reviendra bien meilleur après la trêve »

Au sortir d’une nouvelle défaite, la cinquième de suite, contre les Ducs d’Angers (2-3), Anthony Mortas est revenu sur les difficultés actuelles des Gothiques et estime que son équipe sera bien meilleure au retour de trêve.

Anthony Mortas, ce trou d’air au niveau des résultats était-il prévisible ?

On ne se le dit pas, mais une fois qu’on y est, on se dit que ça devait arriver. C’est embêtant mais ce n’est pas angoissant. Dans le jeu, on était plutôt bien contre Angers, même si on a démarré un peu timidement. C’était un match très serré, contre une bonne équipe, qui a tourné pour eux. On a la trêve qui arrive, donc on va tâcher de bien se reposer pour attaquer plus fort à la reprise.

C’est dû à un manque de fraîcheur ?

C’est peut-être plus de la confiance même si on a eu une période où les gars étaient peut-être un peu fatigués. On travaille bien sur les derniers jours, avec pas mal de choses mises en place et du repos. Contre Angers, c’était tout sauf un manque de fraîcheur. C’était plus dans la tête, je pense. Ce sont des moments qui peuvent arriver dans une saison, toutes les équipes en traversent ! On a eu une période incroyable pendant quasiment vingt-cinq matches avec des bons résultats, là c’est un peu plus dur mais il ne faut pas tout jeter. On reviendra bien meilleur après la trêve.

> Jérémie Romand : « On est tombé sur meilleurs que nous »

Comment gérez-vous cela ?

Il faut aider les joueurs. C’est toujours plus facile d’être dur avec les joueurs dans les périodes où on gagne. Quand ça allait bien, avec Mario, on était très dur. Là, dans une période plus délicate, les joueurs ont besoin de retrouver confiance, et on doit être avec eux parce que ce n’est jamais facile. On essaye de les aider au mieux, en leur montrant des choses à la vidéo et sur la glace pour qu’ils retrouvent confiance petit à petit. Le repos va leur faire du bien également.

Le mot « confiance » revient… L’enchaînement des défaites affecte le groupe ?

Comme les victoires ! Quand on a gagné une dizaine de matches de suite, il y a des moments où on ne méritait pas de gagner, mais on gagnait quand même parce que tout allait bien et qu’il y avait de la réussite. Là, ça ne tourne plus pour nous, mais ça arrive. La saison est longue, on va s’accrocher sur les quatre derniers matches. Il y a la coupe de France et les playoffs bientôt, donc ça fait beaucoup de choses qui vont arriver. Il y aura des hauts et des bas, mais on est capable de le gérer.

> Mario Richer : « L’arbitre a décidé qu’il n’y avait pas but »

Quel est l’axe d’amélioration prioritaire dans le jeu ?

Je dirais que c’est de marquer plus de buts. On ne marque pas assez, et on a perdu beaucoup de matches 2-1. En ne marquant qu’une fois, c’est difficile de gagner des matches en hockey-sur-glace. On va travailler sur l’offensive. Défensivement, je pense que l’on est pas mal, même si on peut toujours progresser, bien sûr.

Avoir seulement un match en deux semaines, ça peut aider à se sortir de cette spirale ?

Tout peut aider, oui ! Avoir du repos, un peu de moins de match, ça remet tout le monde dans le bain. Enchaîner les défaites tous les deux jours, parfois, c’est compliqué. On va bien profiter de la trêve pour se reposer.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire