Anglet-Amiens : nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Aujourd’hui, place à la dernière rencontre avant la trêve, remportée par les Gothiques sur la glace de l’Hormadi d’Anglet (6-2).

On a aimé :

Une grande réussite d’entrée

La réussite, manquante face à Bordeaux mardi soir, était bien de retour pour ce déplacement au Pays Basque. Avec quatre buts sur les dix-sept tirs réalisés lors du premier tiers, les Gothiques ont mis au supplice une vaillante Hormadi assez vite dépassée, notamment par l’efficacité quasi sans faille des picards symbolisée par le doublé du dernier arrivé, Louis-Mathieu Bélisle.

L’hommage d’Anglet à son gardien

Malgré la lourde défaite qui se profilait, l’Hormadi a pris le temps de faire un bel hommage à son deuxième gardien depuis quelques rencontres, Christophe Latxague. Revenu pour dépanner le club à 51 ans et quinze ans après sa retraite, il aura reçu un hommage bien mérité de la part du club en jouant ces quelques minutes en fin de rencontre.

La réaction après une défaite

Après une telle série de victoires se pose logiquement la question de la réaction une fois la défaite venue. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réponse apportée par les Gothiques fut brillante. Loin d’être tétanisés par un léger coup d’arrêt dans leur série positive, les Amiénois ont réalisé un excellent premier tiers sur tous les plans, la réaction idéale pour se remettre directement dans le bain et dans la bonne direction.

On a moins aimé :

Une deuxième période moins sérieuse

Certes l’avance était déjà large et le match pouvait sembler plié, il n’en reste que le deuxième tiers proposé par les Gothiques était bien moins sérieux que les deux autres périodes de la rencontre. La faute sans doute à une (trop ?) large avance prise rapidement et une exclusion subie du côté angloy.

Laisser un commentaire