Amiens-Mulhouse : nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Aujourd’hui, place à la dernière rencontre du mois d’octobre entre Amiens et Mulhouse !

On a aimé :

Des unités spéciales qui fonctionnent

Si Amiens a enchaîné une quatrième victoire consécutive, c’est bien grâce à ses unités spéciales. Entre un powerplay dangereux et efficace (nldr : 28,5% de réussite) et une infériorité sans faille avec six pénalités tuées, les Amiénois ont su profiter des jeux à un, voire deux, de plus pour faire la différence, là où Mulhouse ne parvenait pas à se montrer dangereux.

> Mario Richer : « Une question de confiance »

Un très bon arbitrage

Souvent décrié par les amateurs de hockey en France, l’arbitrage de cet Amiens-Mulhouse fut de très bonne qualité. Alexandre Hauchart a parfaitement tenu la partie et a distribué les pénalités à bon escient. Aidé par des joueurs plutôt calmes malgré les sanctions, il a permis un match plutôt propre, même si haché par plusieurs fautes, et avec un rythme assez élevé.

On a moins aimé :

Le manque d’occasions à égalité numérique

Si les Picards ont été très solides sur les unités spéciales, ils ont eu néanmoins beaucoup de mal à se montrer dangereux à cinq contre cinq. Malgré des phases intenses de domination sans relâche dans la zone des Scorpions, les Gothiques ne se sont offerts que très peu de situation de buts à égalité numérique. Fort heureusement, c’est resté sans conséquence sur cette partie.

Photo d’illustration : Lucile Lefèvre – Le 6 Amiénois

Laisser un commentaire