Amiens-Grenoble : Nos tops et flops

Comme après chaque rencontre cette saison, le 6 Amiénois vous livre ses tops et flops. Quatrième épisode après la défaite rageante contre Grenoble.

On a aimé :

Une attitude de guerriers

Comme contre Mulhouse, les Gothiques ont fait preuve d’une mentalité exceptionnelle, qui a fait leur force la saison passée. Pourtant sonnés par une égalisation quelques secondes après après pris l’avantage à 2-1, puis par un but du 3-2 encaissé à une minute de la fin, les Amiénois ont livré une dernière minute incroyable pour arracher une égalisation quasi inespérée.

Premier match plein

Il aura mis du temps à venir, mais il sera arrivé au bon moment. Pour leur deuxième choc de la saison, les Gothiques ont réalisé leur premier match plein, en étant intenses et cohérents pendant les plus de soixante minutes de la rencontre contre les Brûleurs de Loups. S’ils n’ont pas été payés pour les efforts fournis, bousculer de telle sorte un leader invaincu reste de bonne augure pour la suite de la saison.

On a moins aimé :

Une défaite au goût amer

Toutefois, il y a de quoi avoir beaucoup de regrets pour Amiens. Passés tout proches d’une première victoire en temps réglementaire, les Gothiques n’auront pas su conserver l’avantage donné par Trabucco à dix minutes de la fin de la rencontre. Dommage, tant les Samariens méritaient mieux face au leader du championnat.

La blessure de Poudrier

La seule véritable fausse note de la soirée d’hier. Placé sur le deuxième bloc, Pierre-Maxime Poudrier n’aura pas véritablement eu le temps de montrer ses qualités offensives, la faute à une blessure contractée lors de la première période et qui l’a tenu éloigné du reste de la rencontre. Un coup dur pour Mario Richer.

Laisser un commentaire