Amiens-Grenoble : « Amiens peut prendre n’importe qui, n’importe quand »

A quelques heures du deuxième choc de la saison au Coliseum, la rédaction du 6 Amiénois est allé recueillir les impressions de ce début de saison d’Adam, commentateur des Brûleurs de Loups pour la plate-forme en ligne Fanseat.

Hardy a beaucoup aidé Grenoble l’an passé, est-ce que, sans lui, la défense peut s’en sortir ?

En effet, sa contribution offensive et son leadership étaient extraordinaires pour un défenseur. Cependant, ses remontées ont donné des sueurs froides à beaucoup ! Ce sentiment d’insécurité persiste cette année, du fait qu’on a une défense qui peut être perçue comme déséquilibrée comparée à l’attaque, qui elle fait vraiment très forte impression, surtout après les dernières victoires à Angers et Strasbourg. Cependant, des recrues comme Kramar et Magovač font énormément de bien de par la simplicité et qualité de leur jeu, ainsi que les efforts dans les deux sens de la glace.
Ce sentiment vient de quelques points cruciaux, qui commencent cependant à déjà donner des réponses :

  • Lucien Onno, jeune défenseur à la faible expérience en LM, me rassure déjà par une présence sobre mais efficace sur la glace. Bien sûr, il aura besoin de temps pour se renforcer et acquérir l’expérience nécessaire pour effacer ses petits défauts, mais la confiance du staff est entièrement justifiée.

  • Teddy Trabichet et son passé avec les blessures commence à m’inquiéter. Avoir une pièce maîtresse de la défense out aussi longtemps ne donne pas de bons présages pour la suite. J’espère que cela va conduire le staff à recruter, car cela pourrait soulager un bon nombre de supporters.

Cette défense aura besoin de temps pour créer des automatismes suffisants, et surtout d’un membre supplémentaire en cas de blessure : la profondeur est la grande faiblesse de Grenoble, et peut mener l’équipe à sa perte en cas de situations chaudes comme en playoffs, où ils avaient pourtant une bonne profondeur qui lui a permis de se tirer de situations compliquées.

En résumé, cela dépend d’un ajout en défense, ainsi que sa qualité. Si cela est possible, Grenoble pourra ainsi posséder une solidité et un collectif qui pourront regarder Rouen les yeux dans les yeux dans tous les compartiments du jeu.

Vois-tu Grenoble meilleur que l’an dernier ?

Meilleur individuellement, oui ; collectivement, c’est une autre affaire ! Je préfère attendre quelques matches afin d’avoir une bonne idée de ce que cette équipe peut offrir. Cependant, un signe qui m’a tout de suite agréablement surpris est la vitesse et l’intensité extrême que Grenoble peut imposer, avec en particulier la ligne Fleury-Latendresse-Kearney qui a ébloui a plusieurs occasions. J’espère que Grenoble saura utiliser ces atouts à bon escient sans pour autant vider les réserves en prenant exemple sur l’an dernier.

Penses-tu que Grenoble a les armes pour faire chuter Rouen, notamment en playoffs ?

Sans être pessimiste, je pense que Rouen garde une longueur d’avance sur Grenoble, avec un excellent duo de coaches qui a su faire ses preuves avec des tactiques extrêmement efficaces, un secteur défensif impitoyable avec des garçons comme Mäkinen et Brodeur qui impressionnent immédiatement par leur vision du jeu et leurs interventions, un gardien comme Pintaric qui a su démontrer toutes ses qualités et imposer une certaine stabilité là ou Horak n’a pas fait l’unanimité l’an passé.
L’attaque et le mental collectif de Grenoble semblent être les grands avantages pendant les playoffs, mais il faudra faire très attention à ne pas vider les réserves mentales et émotionnelles comme l’an passé face à Bordeaux où le manque d’énergie était flagrant.
Cependant, beaucoup de choses peuvent encore arriver et j’espère que la balance sera la plus équilibrée possible au moment des playoffs. Léger avantage Rouen pour moi !

Il y a eu quelques critiques sur l’état d’esprit du groupe l’an dernier, penses-tu que c’est mieux cette saison ?

Je pense que l’apport de grands joueurs tels que Damien Fleury et d’un Teddy Trabichet remis seront déterminants dans une équipe qui avait trop peu d’expérience en playoffs. Cependant, on voit que le groupe vit de mieux en mieux ensemble chaque année, et le travail effectué par le staff là-dessus est admirable. Ces critiques sont pour moi injustifiées, car c’est souvent l’esprit d’équipe, de meute qui les a tirés de leurs pires situations. Cependant, j’espère que l’état d’esprit restera positif, et surtout de ne pas trop se prendre la tête en restant humble.

Grenoble peut-il réussir quelque chose avec le système de jeu d’Edo Terglav ?

C’est pour moi la grosse inconnue de cette saison. Je ne suis pas convaincu par la réussite d’un jeu nord-sud sans créativité constante. Il faut parfois savoir construire les actions, et ces séquences qui faisaient briller des maestros comme Rodman devraient arriver plus souvent. On peut mettre de l’intensité, mais également optimiser le jeu collectif. De plus, certaines décisions m’ont extrêmement déçues, comme la mise en bout du banc de Kunnas lors des derniers playoffs, et j’espère que l’apport d’un Romain Guibet en tant qu’entraîneur adjoint apportera la solidité collective et la construction efficace que le public grenoblois mérite.

Comment cet effectif d’Amiens est-il perçu à Grenoble ?

Depuis l’arrivée de Mario Richer, on a pu voir une équipe d’Amiens qui fait plaisir et qui rappelle aux bons souvenirs des confrontations de haute volée des années 2000. Votre valeur collective, votre régularité ainsi que votre solidarité sont les points forts qui ont fait le tour des patinoires de France et laissé une belle image du coté de Pôle Sud.

Est-ce que tu penses que les Gothiques ont les armes pour battre les Brûleurs ?

Je dis oui ! Un collectif aussi huilé, des performances aussi régulières, ainsi qu’un gardien de haut niveau comme Buysse, sur un match sec, peuvent faire énormément de dommages. Amiens peut prendre n’importe qui, n’importe quand, et j’espère qu’ils sauront obtenir cette réputation sur la glace cette année !

Si tu devais choisir un joueur d’Amiens à recruter pour Grenoble, quel serait ton choix ?

Henri-Corentin Buysse ! Un gardien qui semble enfin avoir trouvé l’environnement pour faire éclater son potentiel, et cela se voit. Plus les matchs passent et plus il s’affirme comme un gardien top 3 de la Magnus. Même si le tandem de Grenoble est jeune et dynamique, la sérénité d’un Buysse donne toujours un gain d’assurance considérable.

Et, pour terminer, un petit prono ?

Je verrai bien Grenoble gagner 3-2 en prolongations, avec un Amiens qui ne lâchera rien et une belle partie mais un Grenoble qui saura surfer sur la belle période de confiance de son secteur offensif !

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Pascal Enault

Laisser un commentaire