Amiens-Gap : « Amiens est assez proche de Gap »

A quelques heures de l’affrontement entre Amiens et Gap au Coliseum, la rédaction du 6 Amiénois est allé recueillir les impressions de ce début de saison de Pierre, commentateur des Rapaces pour la plate-forme en ligne Fanseat.

Gap a encore procédé à une grande lessive cet été, est-ce que ça peut finir par être préjudiciable à l’équipe ?

Je ne pense pas que ce changement soit préjudiciable. Pour preuve, les années précédentes Gap a déjà subi de gros changements d’effectif et cela n’a pas empêché l’équipe de gagner un titre il y a deux ans, ou, comme l’année dernière, de terminer troisième de la saison et jouer une finale de Coupe de France. Luciano Basile a cette faculté à tirer le meilleur de chaque joueur et même si je pense que ça doit demander un gros travail les résultats sont là !

Les Rapaces connaissent un début de saison compliqué, à quoi est-ce dû ?

Certes, le début de saison peut paraître compliqué à première vue mais il ne faut pas perdre de vue que l’équipe a démarré la saison contre Rouen, en ne s’inclinant que d’un but, idem face à Lyon qui est une équipe très difficile à jouer. A mon sens, le seul point noir de ce début de championnat c’est la défaite cinglante face à Chamonix (ndlr, 5-1) mais les erreurs de parcours, tout le monde en fait !

Parmi les recrues, les deux lettons, Elvijs Biezais et Roberts Jekimovs, ont l’air de faire très bonne impression, quel est ton avis sur eux ?

Ces deux lettons sont effectivement très en jambe sur ce début de championnat. Je trouve que ce sont deux très bonnes recrues et ce ne sont pas les seules. Je reste très confiant sur le groupe et d’autres joueurs qui ne sont pas encore en haut du tableau des statistiques vont aussi bientôt prendre leurs marques. Tout le monde n’évolue pas à la même vitesse. Jekimovs affiche six points pour autant d’assistances et autant de matches joués, c’est un bon travailleur notamment en powerplay où il a mis la moitié de ses points. Biezais est différent il prend plus de shoot que son compatriote. Vous avez là un passeur et un buteur !

Doit-on s’attendre au même style de jeu que les dernières années pour Gap, ou est-ce que Luciano Basile a changé quelque chose ?

Non je ne m’attends pas du tout au même style de jeu. Le groupe est plutôt jeune et d’un gabarit supérieur. On peut s’attendre à un jeu plus physique pour cet effectif. Il y a de très bon éléments sur chaque ligne et je sens ce groupe plus homogène.

Comment perçoit-on Amiens depuis l’Alp’Arena ?

Amiens est, à mon sens, assez proche de Gap. Alors bien sûr pas en terme de style, mais en terme de parcours sur ces dernières années. Ce sont deux équipes qui travaillent pour être dans le milieu de tableau et au-delà c’est du bonus. A l’inverse, sur le fond c’est différent. Amiens a pu renouveler une bonne partie de son effectif, et cela reste un avantage ! Tout comme Gap, Amiens est une équipe qui démarre son championnat lentement mais je pense que quand certaines équipes auront une baisse d’intensité, Amiens et Gap seront eux toujours sur leur rythme et pourront recoller au Top 4, en tout cas je l’espère.

Pour finir, un petit pronostic ?

Un pronostique ? Ce n’est pas si simple que cela ! L’année dernière les deux équipes étaient à 50/50, avec une victoire en temps réglementaire et une victoire en prolongation chacune ! Donc si on veut se mouiller un peu, et pour le spectacle, je pense à une prolongation avec une victoire de Gap, bien sûr !

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Photo d’illustration : Pascal Enault

Laisser un commentaire